>> Crédit et prêt immobilier - Les questions/réponses du crédit immobilier

3D-immo.com : >> Crédit et prêt immobilier - Les questions/réponses du crédit immobilier

Crédit immobilier - simulation de credit immobilier - Crédits immobiliers - simulations de credits immobiliers

 Crédit immobilier - simulation de credit immobilier - Crédits immobiliers - simulations de credits immobiliers


> Accueil > Credit immobilier > Questions/réponses

> Les questions/réponses du crédit immobilier

Un projet à financer ?
Consultez notre rubrique: Comparateur de crédit immobilier

- Comment monter mon plan de financement ?
- Je souhaite acheter, mais mon apport personnel est faible. Comment faire ?
- Qu'est ce que la capacité de remboursement ?
- Peut-on bénéficier d'aides de l'Etat ?
- Faut-il privilégier un prêt à taux fixe ou variable ?
- Au-delà du taux d'intérêt, quels sont les frais annexes ?
- Dois-je souscrire une assurance perte d'emploi ?
- Comment fonctionne le cautionnement et combien coûte-t-il ?
- Rembourser par anticipation entraîne aussi des frais; puis-je les négocier ?
- Comment financer son projet par la vente de son logement ?
- Quelles sont les protections légales dont disposent les emprunteurs ?


> Comment monter mon plan de financement ?

Bâtir un bon crédit, c'est commencer par établir un bon plan de financement. Vous connaîtrez ainsi le montant des fonds dont vous pouvez disposer et donc chiffrer le montant possible de l'opération. Concrètement, faites le compte de la somme que vous pouvez investir dans votre projet sans emprunter. C'est votre apport personnel. Plus il sera important, meilleures seront les conditions que vous consentira la banque.

Haut de page
 

> Je souhaite acheter, mais mon apport personnel est faible. Comment faire ?

En pratique, les banques vous demanderont que 10 % à 30 % de l'opération soit financé par vos économies. Si votre apport est insuffisant, un certain nombre de prêts permet de l'augmenter : il s'agit principalement du prêt à taux 0%, du prêt 1% logement, du prêt aux fonctionnaires, des prêts de caisses de retraite et des prêts départementaux.

Haut de page

> Qu'est ce que la capacité de remboursement ?

Pour déterminer votre capacité de remboursement, listez d'un côté l'ensemble de vos ressources, de l'autre vos dépenses et vos charges. Vous évaluerez ainsi le montant maximal que vous pouvez consacrer chaque mois au remboursement. Respectez toujours votre capacité d'endettement qui ne doit pas dépasser 30% de votre revenu. Au-delà, il y a risque de surendettement.

Haut de page
 


> Peut-on bénéficier d'aides de l'Etat ?

Il existe deux types de prêts aidés par l'Etat : les prêts conventionnés et le prêt à taux 0%. Vous pouvez soit obtenir un prêt conventionné classique (PC), soit un prêt à l'accession sociale (PAS). Ils ouvrent tous les deux droit à l'aide personnalisé au logement (APL). Pour en bénéficier, le prix d'achat du bien ne doit pas dépasser un certain montant au mètre carré auquel s'ajoute pour le PAS, des conditions de ressources. A noter : les prêts épargne logement issu d'un compte (CEL) ou d'un plan (PEL) entrent également dans cette catégorie. Après une période d'épargne, vous avez droit à un prêt dont le montant et la durée dépendent des intérêts acquis. Quant au taux, il dépend de la date de souscription.

Haut de page

> Faut-il privilégier un prêt à taux fixe ou variable ?

Avec un prêt à taux fixe, vous privilégiez la sécurité. En effet, vous connaissez dès le départ le taux du crédit, le montant des mensualités et la date d'échéance du prêt. En cas de hausse, vous êtes protégé. Mais vous ne profitez pas des baisses éventuelles. Ce qui n'est pas le cas avec un taux variable. En effet, il suit l'évolution d'un indice sur lequel il est indexé (l'EURIBOR). Toutefois, pour éviter que les mensualités ne s'envolent, les banques ont créé des formules avec des plafonds à la hausse. Mais prudence car cette souplesse à un coût.
Un Conseil : Si vous choisissez un taux variable, veillez à ce que soit prévue au contrat la possibilité de passer en taux fixe à tout moment.


Haut de page

> Au-delà du taux d'intérêt, quels sont les frais annexes ?

Pour déterminer le coût total d'un crédit, vous devez vous intéresser au taux effectif global (TEG), qui inclut les frais de dossier et les assurances.
> Frais de dossier : jusqu'à 1% du capital emprunté, souvent plafonné à 4500 F. Leur montant peut être négocié voire supprimé.
> Assurance invalidité-décès : la banque vous l'impose systématiquement car elle lui permet de se protéger si vous décédez ou si votre état de santé ne vous permet plus de travailler.


Haut de page
 

> Dois-je souscrire une assurance perte d'emploi ?

Il est recommandé d'en prendre une, sauf si vous êtes absolument sûr de votre avenir. Il vous en coûtera de 0.25% à 0.80% du capital emprunté. Ce type d'assurance comporte presque toujours des délais de franchise (délai avant prise d'effet) et de carence (délai avant prise en charge) ainsi qu'une durée maximale d'indemnisation (entre 24 et 36 mois).

Haut de page

> Comment fonctionne le cautionnement et combien coûte-t-il ?

En cas de difficultés de paiement, la société de caution recherche une solution amiable. Si le problème persiste, elle paie la banque à votre place puis se retourne contre vous pour se faire rembourser. Pour bénéficier de cette formule, vous versez une commission de caution (environ 0.5% du montant du prêt) ainsi qu'une contribution au fond mutuel de garantie (FMG) à hauteur de 1.5% du prêt. Si cette solution s'avère plus chère au départ, elle est intéressante au final, puisque aucune mainlevée n'est nécessaire en cas de remboursement anticipé et que la contribution que vous avez versée au FMG vous est généralement remboursée à hauteur de 80% en fin de prêt.

Haut de page

> Rembourser par anticipation entraîne aussi des frais; puis-je les négocier ?

Vous pouvez négocier ce point et pourquoi pas, obtenir la suppression pure et simple de ces pénalités. Sachez toutefois que si une indemnité est prévue, elle ne peut en aucun cas excéder l'équivalent d'un semestre d'intérêts sur le capital remboursé au taux moyen, sans dépasser 3% du capital restant dû avant le remboursement. Notez par ailleurs qu'aujourd'hui dans la plupart des cas, les crédits à taux variable sont remboursables par anticipation sans qu'aucune pénalité ne soit acquittée.
A noter : pour les contrats de prêts conclus depuis le 30 juin 1999, la pénalité pour remboursement anticipé d'un crédit est écartée lorsque la vente du bien est motivée par le changement du lieu d'activité professionnelle, le décès ou la cessation d'activité forcée de l'emprunteur ou de son conjoint.


Haut de page

> Comment financer son projet par la vente de son logement ?

Si vous voulez revendre pour acheter, évitez toute précipitation. Il est effectivement fortement déconseillé d'acheter votre nouveau logement avant d'avoir vendu : vous risqueriez des difficultés financières si votre logement ne trouve pas acquéreur. Toutefois, la formule du prêt relais peut vous dépanner. Aujourd'hui, différents établissements financiers proposent des formules qui vous permettent de financer directement votre nouvelle acquisition, même si vous ne disposer pas des fonds provenant de votre revente. Lorsque vous vendez, le capital que vous dégagez vient en remboursement anticipé du prêt que vous avez consenti à la banque. Il ne vous reste alors qu'à rembourser le prêt que vous aviez prévu à l'origine. Cette formule se révèle beaucoup plus avantageuse que les anciens prêt-relais qui avaient la réputation de coûter cher.

Haut de page

> Quelles sont les protections légales dont disposent les emprunteurs ?

Une convention relative à la modernisation du 1% logement, conclue entre l'Etat et l'Union d'économie sociale pour le logement (UESL) a permis de mettre en place depuis le 1er janvier 1999 un mécanisme de sécurisation des accédants à la propriété. Concrètement, les bénéficiaires d'un PAS (prêt à l'accession sociale) et, le cas échéant, d'un prêt à taux 0% peuvent dans le cadre d'une perte d'emploi, obtenir un report gratuit de la moitié de leurs mensualités de remboursement pendant au maximum 12 mois.

Haut de page

Les liens utiles >>



>> Cliquez ici pour ajouter 3D-immo.com à votre liste de sites favoris.


 


 Crédit immobilier - simulation de credit immobilier - Crédits immobiliers - simulations de credits immobiliers
 
Accueil 3D-Immo.com
Ajouter aux favoris
Haut de page
3D-immo.com - L'immobilier sous tous les angles - Copyright ©2017
Contact - Partenaires - Mentions légales